Le mercredi 15 juillet, à l’Assemblé Nationale, le Premier Ministre, Jean Castex prononçait son discours de politique générale déclinant la feuille de route du Gouvernement pour les 2 années à venir.

Avec la crise économique et sociale succédant celle liée au Covid-19, le Chef du Gouvernement a fait de l’emploi sa « priorité absolue des 18 prochains mois ».

Ainsi, il  annonçait une série de mesures immédiates en faveur de l’emploi, plus particulièrement à destination des jeunes, qui seront 700 000 à se présenter sur le marché du travail dès la rentrée prochaine. Jean Castex déclare ne vouloir qu’aucun d’entre eux ne se retrouve « sans solution ».

Dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes, il a annoncé :

  • La mise en œuvre d’un dispositif d’exonération exceptionnelle de cotisations sociales à hauteur de 4 000 euros par an, pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu’à 1,6 du Smic, dans toutes les entreprises et pour une durée d’au moins un an.
  • 300 000 contrats d’insertion créés pour les jeunes les plus éloignés de l’emploi.
  • 200 000 nouvelles places ouvertes dans les formations qualifiantes supérieures qui permettront aux jeunes sans perspective d’emploi à la rentrée, de prolonger leurs études.
  • Le « quasi-doublement » des effectifs du service civique avec 100 000 places supplémentaires.

Les modalités de mise en œuvre des mesures contenues dans le plan jeunesse seront « discuté[es] vendredi avec les partenaires sociaux », a annoncé Jean Castex. En effet, la deuxième phase de la réforme de l’assurance chômage qui prévoit un changement du mode de calcul des indemnités chômage et qui doit entrer en vigueur au 1er septembre prochain, fera l’objet d’un aménagement.

Trouvez l’expert le plus proche de chez vous pour vous accompagner.