Le 17 mai 2020, la Caisse de Retraite des Médecins Libéraux (CARMF) a annoncé dans un communiqué de presse qu’une aide supplémentaire d’un montant de 2000 € serait versée à l’ensemble des médecins libéraux. Cette aide nette d’impôt et de charge bénéficiera aux 123 000 médecins dont la retraite est gérée par la caisse. Elle a été créée afin de pallier la baisse de revenu des médecins, due à l’épidémie du virus Covid-19.

Comment l’aide sera-t-elle versée ?

L’aide de la CARMF sera versée grâce à une compensation financière prélevée sur le Fonds d’Action Sociale de la caisse de retraite autonome et « viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à retraite » pour les médecins libéraux.

Les dispositifs d’aide mis en place par la CARMF depuis le début de la crise sanitaire s’élèvent à près d’un milliard d’euros.

Ces mesures sont par exemple :
– la prise en charge sans délai de carence des médecins atteints par le virus ou bien ceux dans une situation fragile
– le report sur 2021 des trois mois de prélèvements de cotisations
– la suspension du calcul des majorations de retard et procédures d’exécution en cours

Ces aides placées bout à bout correspondent à « pratiquement 8 000 € par médecin, en aides directes ou indirectes ».

La réponse des syndicats

Cette aide a d’ores et déjà été approuvée par plusieurs syndicats de médecins. C’est un dispositif de solidarité dont le besoin s’est fait durement ressentir avec la crise sanitaire due au coronavirus. En effet, selon l’organisation MG France, « les cabinets de médecine générale ont subi une baisse d’activité de l’ordre de 50 % depuis la mi-mars ».

Le dispositif est alors considéré comme « équitable » car l’indemnisation est « proportionnellement plus importante pour les faibles revenus ». Malheureusement, elle est jugée insuffisante pour certains médecins en grande difficulté. C’est pourquoi un système au cas par cas sera mis en place et observé avec attention.

Enfin, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) et la Fédération des Médecins de France (FMF) sont d’accord : la CARMF a « rempli son rôle de solidarité active sans mettre en péril [les] futures retraites » des médecins en mettant en place un « mécanisme d’aide responsable ».

 

Trouvez l’expert le plus proche de chez vous pour vous accompagner.