D’après le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) étudié le mardi 29 septembre, les pensions de retraite de base seront revalorisées, selon l’inflation. Qui est réellement concerné et à quel taux seront revalorisées les pensions de retraite de base ?

 

Ce que dit le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale

Avant 2019, les pensions de retraite de base étaient réévaluées chaque année au 1er octobre. Puis, l’exécutif a choisi de décaler la date annuelle de revalorisation au 1er janvier. Les pensions de retraite de base sont donc désormais réévaluées tous les 1er janvier.

En 2019 et en 2020, les retraites n’ont pas été augmentées en fonction de l’inflation, mais à partir d’un taux fixe de 0,3 %. Cette hausse s’est ainsi appliquée aux pensions de retraite en janvier 2020, avec un indice inférieur au taux d’inflation de 1 %.

Néanmoins et d’après le PLFSS 2021, l’augmentation des pensions de retraite de base sera, au 1er janvier 2021, de nouveau calculé en fonction des prévisions d’inflation. Cela signifie qu’il n’y aura plus de sous-indexation et que toutes les  pensions de retraite seront augmentées au même taux, peu importe leur niveau de revenus.

En effet, le 3e PLFSS poursuit la mise en oeuvre des grands engagements d’Emmanuel Macron, en matière de transformation du système de protection sociale et aussi de réduction des impôts, dans le but d’augmenter le pouvoir d’achat des Français en les rendant plus vulnérables.

 

Quel taux pour une revalorisation des pensions de retraite en 2021 ?

Pour l’année 2020, les pensions de retraite de base ont été revalorisées de 0,3% pour les retraités gagnant plus de 2 000€ par mois et de 1% pour ceux qui touchent une somme inférieure à 2 000€.

En 2019, le Président de la République affirmait : « À partir de 2021, il n’y aura plus de sous-indexation de quelque retraite que ce soit… ». Les pensions de retraite de base 2021 devront donc être revalorisées de 0,4%. Ce taux sera alors appliqué sur toutes les pensions, quelle que soit la somme que touchent les retraités. Il convient désormais de patienter afin de connaître le taux définitif de cette revalorisation des pensions.

Effectivement, selon l’article L.161-25 du Code de la Sécurité sociale, il faut prendre en compte le taux d’inflation, hors tabac, publié dans les deux mois qui précèdent cette revalorisation, déterminant ainsi son niveau de hausse. Le chiffre définitif sera publié en novembre prochain.

La Commission de la Cour des comptes de la Sécurité sociale réclame « des progrès indispensables », puisqu’elle affirme qu’une pension sur 7 est déjà mal calculée lors du départ en retraite, et que « 9 % des erreurs dépassaient 1 000€ ».

Dans son rapport de septembre 2020, la Commission de la Cour des comptes de la Sécurité sociale affirme : « En 2021, la faiblesse de l’inflation consécutive à la crise entraînerait une revalorisation à nouveau limitée des pensions de 0,4%, mais les effectifs accélèreraient avec +1,7%, ce qui porterait in fine la croissance des prestations vieillesse à 2,1% ».

La synthèse des comptes de la Sécurité sociale confirme donc que, selon elle, « les pensions seraient indexées sur l’inflation et revalorisées à hauteur de 0,4% pour tous les retraités ». Ce chiffre a été confirmé par Olivier Dussopt, Ministre chargé des comptes publics.

 

 

Trouvez l’expert le plus proche de chez vous pour vous accompagner.