En 2018, l’ensemble des primes d’épargne salariale distribuée dans les entreprises du SBF120 s’élevait à 5,4 milliards d’euros. En 2019, le total dépasse les 5,8 milliards d’euros.

Dans les grands groupes cotés en France, les dispositifs de partage de profit (participation, intéressement, abondement, prime dividende, contrats de retraite d’entreprise… ) sont en hausse de près de 31% depuis 2012.

Pierre-Emmanuel Sassonia, directeur associé d’Eres, société de conseil et de gestion qui publie, ce vendredi 26 juin 2020, la 8ème édition du baromètre du partage, explique que « Lorsque l’économie se porte bien, les entreprises partagent davantage leurs profits avec leurs salariés ».

4 236 € de  prime moyenne par salarié en 2019

Selon une récente étude, dans les SBF120, le montant de la prime moyenne versée s’élève à 4 236 € par salarié en 2019. Un montant relativement stable, avec, à titre de comparaison, 4 137 € en 2018 pour 4 121 € en 2017.

Cependant, comme pour les années précédentes, il est primordial de prendre en comptes les importantes disparités entre les entreprises du SBF120. En 2019 :

  • 25 % des entreprises du SBF120 ont versé des primes de partage du profit inférieures à 1000 € par salarié
  • 12 % des entreprises du SBF120 ont versé des primes supérieures à 10 000 € par salarié
  • La prime de partage du profit par salarié record s’élève à 21 685 €

Aussi, les primes de partage du profit diffèrent par secteur d’activité au sein du SBF120, avec notamment, les entreprises du luxe qui versent des primes de partage du profit supérieures à celle des autres secteurs.

Trouvez l’expert le plus proche de chez vous pour vous accompagner.